Digestion et vision

Un système digestif en santé permet à l’animal d’avoir de l’énergie grâce à son alimentation.

Engorgement et infection des glandes anales

Engorgement et infection des glandes anales

Les glandes anales se trouvent dans la région rectale du corps de l'animal, entre les muscles sphincters interne et externe de l'anusCes glandes excrètent des sécrétions liquides lorsque l'animal défèque. Ces sécrétions ont une odeur propre à chaque animal et permettent aux animaux de s'identifier entre eux.

Les glandes anales peuvent s'engorger de façon occasionnelle suite à un épisode de diarrhée (les selles n'étant pas assez solides pour exercer une pression sur les glandes à leur sortie) ou régulièrement dû à une anomalie au niveau de leur anatomie. Dans le cas ou l'animal n'est pas capable de vidanger ses glandes naturellement, on doit procéder à une vidange des glandes anales manuelle à une fréquence adaptée à l'animal, variant de 6 à 12 semaines en général. 


Dans certains cas, les sécrétions situées dans les glandes anales peuvent s'infecter et provoquer un abcès. Il est donc important d'être à l'affût des symptômes ci-bas afin d'éviter que cette situation se produise.

Quelques signes indiquant l'engorgement ou l'infection des glandes anales

  • L'animal court sans arrêt après sa queue
  • L'animal est inconfortable ou a mal lorsqu'il s'assoit
  • L'animal traîne son derrière par terre (fait le traîneau)
  • Difficulté/se plaint au moment de déféquer
  • L'animal se penche d'un côté pour ne pas avoir à s'asseoir sur le derrière
  • L'animal lèche ou mord son derrière pour apaiser la douleur

Traitement

Après avoir effectué un examen et délivré un diagnostic, le vétérinaire procède à une vidange manuelle des glandes anales. Lors de cette vidange, si on remarque la présence d'une infection sérieuse, on doit donc effectuer des traitements avec antibiotiques et désinfection locale. 

Si les glandes anales de votre animal ont tendance à s'infecter de façon fréquente, le vétérinaire établira avec vous la fréquence idéale pour établir la vidange manuelle faite par une technicienne en santé animale pour maintenir un bon confort.

Si vous avez des questions concernant l'engorgement et l'infection des glandes anales, contactez-nous dès aujourd'hui.

Diarrhée

Diarrhée chez les chiens

Un animal peut souffrir de diarrhée pour plusieurs raisons : certaines sont mineures (un changement dans l'alimentation, par exemple) et d'autres sont sérieuses (une maladie infectieuse, par exemple). On est en mesure de traiter la diarrhée avec succès si le propriétaire s'occupe rapidement de régler le problème. La diarrhée aiguë et la diarrhée chronique représentent deux niveaux différents et requièrent chacune des soins particuliers.

La diarrhée aiguë peut durer quelques jours comme elle peut durer plusieurs semaines. Dans la plupart des cas, elle est causée par un changement soudain dans l'alimentation, une intolérance, ou la présence d'une bactérie. Il ne faut toutefois pas s'inquiéter, car les symptômes s'estompent habituellement après un certain temps et la plupart des chiens semblent heureux malgré la présence de la diarrhée. Il est toutefois important de prendre des mesures de base afin d'aider votre animal à passer au travers de cette période d'inconfort (administrer des probiotiques, mettre à jeûn pendant 12-24h, recommencer à donner de la nourriture de type gastro-intestinal pendant 2-3 jours après la période de jeûne)


Si la diarrhée dure depuis quelques semaines, il s'agit d'une diarrhée chronique et on estime que la situation est sérieuse. On doit donc investiguer afin de trouver quelle est l'origine de cette diarrhée.

Raisons d'amener votre chien chez le vétérinaire :

  • L'abdomen est sensible au toucher ou à la pression
  • Vomissements fréquents et excessifs
  • Les gencives sont sèches ou collantes (cela montre que l'animal est déshydraté)
  • Présence d'importantes quantités de sang dans les selles
  • Ballonnement visible
  • Léthargie 
  • Borborygmes 

Causes de la diarrhée chronique

La diarrhée chronique est habituellement causée par une allergie alimentaire, une affection abdominale inflammatoire, des parasites ou une maladie sérieuse  que le vétérinaire devra déceler.

Si les symptômes persistent, le pelage peut devenir rugueux et raide, l'animal peut avoir une baisse d'énergie et il peut sembler déshydraté. Il s'agit d'effets secondaires de la diarrhée chronique qui durent jusqu'à ce qu'on entreprenne un traitement.

Si votre animal présente une diarrhée, n'hésitez pas à contacter notre hôpital vétérinaire afin d'avoir des conseils adaptés à la situation précise de votre animal. 

Corps étrangers

Corps étrangers dans l'oesophage

Presque tous les propriétaires ont déjà vu leur animal mâcher quelque chose qui ne leur est pas destiné. L'animal finit souvent par avaler cet objet. Ces corps étrangers ont tendance à rester coincés dans le corps de l'animal, et le premier endroit où cela peut arriver est l'estomac. Les objets que l'on retrouve sont aussi diversifiés que le nombre d'animal. Peu importe l'objet que l'animal avale, il est important de le retirer le plus tôt possible.

Symptômes annonçant la présence d'un corps étranger :


  • Anorexie
  • Hypersalivation
  • Vomissements
  • Léthargie
  • Perte d'appétit
  • L'animal crache

On peut habituellement voir les corps étrangers à l'aide de radiographies. 

Comment retire-t-on les corps étrangers de l'oesophage?

Après avoir identifié l'objet, il faut le retirer rapidement. Les chances de pouvoir retirer l'objet avec succès sont généralement bonnes. Dépendamment de l'endroit où se trouve l'objet, le vétérinaire informe le propriétaire en ce qui concerne les différentes méthodes envisageables.

Dans la majorité des cas, une intervention chirurgicale est nécessaire. Avec les radiographies, il est possible de déterminer à quel niveau du système digestif le corps étranger est situé et donc de procéder à une incision à cet endroit précis afin de le retirer de façon sécuritaire. 

Si votre animal avale un corps étranger ou qu'il montre des symptômes qui semblent indiquer que c'est le cas, contactez-nous afin de prendre rendez-vous.

Torsion gastrique

Retournement de l'estomac

La torsion gastrique est une affection multifactorielle qui peut être causée par une combinaison de facteurs génétiques, liés à l'anatomie et liés à l'environnement. Lors d'une torsion gastrique, l'estomac se tord de façon à couper l'approvisionnement en sang, à emprisonner des gaz et à créer des circonstances mettant la vie de l'animal en danger. Les espèces les plus à risque sont les chiens de grande taille et les chiens ayant un thorax profond. Plus l'animal est vieux, plus les risques sont élevés. Bien que ce soit rare, les chats et les chiens de petite taille peuvent toutefois en souffrir.

Souvent, la torsion gastrique se produit lorsque le chien fait une activité physique intense suite à un repas.

Dans les cas peu sévères, l'estomac ne fait que se dilater. Lorsque l'estomac se tord, cela met la vie de l'animal en danger. L'affection peut coûter la vie à l'animal en l'espace de quelques minutes.

Symptômes pouvant indiquer la présence du retournement de l'estomac :


  • Douleur abdominale
  • Difficulté à respirer
  • L'animal salive de façon excessive
  • L'estomac devient dur
  • Évanouissement soudain
  • Faiblesse inexplicable
  • Vomissements ou haut-le-coeur

Traitement

La torsion gastrique est considérée comme une situation d'urgence. Une fois que l'animal arrive, on évalue son état, prend des radiographies afin de déterminer s'il s'agit d'une dilatation ou d'une torsion, puis on tente d'effectuer une décompression gastrique rapidement

Si l'animal souffre du retournement de l'estomac, il faut procéder à une intervention chirurgicale afin de remettre les organes à leur emplacement initial. De plus, on recommande souvent une gastropexie (on remet l'estomac à l'endroit). Les chiens ayant déjà souffert du retournement de l'estomac ont entre 70 % et 80 % de chances d'en souffrir de nouveau. La gastropexie peut permettre d'éviter cela.

Si vous observez un de ces symptômes chez votre animal, contactez-nous immédiatement car il pourrait s'agir d'une situation d'urgence.

Obésité

Obésité

L'obésité chez les animaux est un problème réel et très fréquent. On estime qu'environ 1 animal sur 2 présente un surplus de poids. Tout comme pour les humains, l'obésité peut être la cause de plusieurs autres problèmes : diabète, maladies articulaires, problèmes de peau, cardiopathies, hernies discales, etc. Il est donc primordial de prendre le poids de votre animal en main dès que le vétérinaire ou la technicienne en santé animale vous en fait part. Un animal ayant un poids santé a une espérance de vie plus longue et une meilleure qualité de vie

Principales causes d'obésité chez les animaux :

  • Prédisposition héréditaire (races comme le carlin, labrador, etc)
  • Régime consistant de nourriture sèche
  • Mauvaise gestion des portions lors des repas
  • Maladie causant une prise de poids
  • Blessure causant un mode de vie sédentaire (à court ou à long terme)
  • Peu ou pas d'activité physique

Permettre à son animal d'avoir un mode de vie sain

La première étape pour permettre à l'animal de perdre du poids est d'arrêter de gérer les repas adéquatement. Fournir à l'animal de la nourriture illimitée est l'une des pires choses que l'on puisse faire pour sa santé. On devrait lui donner de petits repas, de façon régulière, de 2 à 4 fois par jour. Cela fait que l'animal se sente rassasié sans qu'il soit suralimenté. Nos techniciennes en santé animale sont formées pour vous aider avec la nutrition de votre animal: elles peuvent déterminer quelle nourriture est la plus appropriée, calculer les portions pour votre animal, vous guider dans le choix de gâteries ainsi qu'offrir un service de suivi de poids sur une base mensuel et ce, de façon totalement gratuite

L'activité physique est aussi importante pour avoir une bonne santé, ainsi que dans l'objectif de faire perdre du poids à votre animal. Quand un animal a des problèmes articulaires ou lorsqu'il a un très gros surplus de poids, il est important de faire des activités ayant peu d'impact sur les articulations, comme la nage ou des promenades courtes et lentes. Quand l'animal présente déjà une forme physique régulière, il est possible de prendre de longues marches et même d'intégrer la course progressivement lorsque la santé le permet. 

Chez les chats, il est difficile de les faire bouger plus. Bien qu'il soit possible de leur faire prendre des marches avec un harnais et de les laisser aller dehors, ce n'est pas accessible pour tous les maîtres. Il est alors nécessaire de changer le type de bol de nourriture du chat afin de diminuer la vitesse de préhension. Plusieurs bols et jouets sont disponible à notre hôpital vétérinaire pour vous aider dans votre quête d'une bonne santé féline, n'hésitez pas à vous informer.  

Si vous avez des questions concernant l'obésité chez les animaux, que vous pensez que votre animal souffre de surpoids, ou que vous aimeriez avoir l'aide de notre équipe de professionnels, contactez-nous dès aujourd'hui.

Vomissements

Vomissements

Les vomissements sont un problème fréquent chez les chiens et les chats. À l'occasion, les animaux mangent quelque chose que leur estomac ne tolère pas. Les vomissements permettent alors d'éliminer les toxines qui se trouvent dans l'estomac. Ces vomissements sporadiques ne devraient pas alarmer le propriétaire. Par contre, si les vomissements surviennent de façon régulière, cela pourrait être un symptôme d'un trouble sérieux.

Lorsqu'on veut déterminer si l'animal a vomi et s'il s'agit d'un trouble sérieux, on doit d'abord établir s'il s'agit de vomissements ou de régurgitations. Le vomissement implique la présence de haut-le-coeur et de nausées, et le produit rejeté contient habituellement un liquide jaunâtre (bile). Lors de la régurgitation, on observe une toux sèche au niveau de la gorge et ne présente pas d'effort d'expulsion au niveau de l'abdomen. La substance n'est pas entièrement digérée et on y retrouve souvent des morceaux de ce qui avait été avalé. L'animal baisse la tête et rejette habituellement la nourriture sans trop d'effort. 

Fait intéressant pour les propriétaires d'animaux : les chevaux, les lapins et les rats sont parmi les seuls animaux qui possèdent des muscles autour de l'oesophage qui leur permettent d'éviter les vomissements.

Trois étapes du vomissement chez les animaux

Nausée - l'animal bave, avale fréquemment, baille ou claque ses lèvres. La plupart des animaux se cachent également.
Haut-le-coeur - l'animal contracte l'estomac et l'empêche de relaxer pour faire en sorte que rien ne sorte par la bouche.
Vomissement - l'animal rejette la nourriture par la bouche.

L'animal a besoin des soins d'un vétérinaire de façon immédiate s'il :


  • Souffre également de diarrhée et de léthargie
  • Vomit plusieurs fois par jour
  • Vomit malgré le fait qu'il n'ait pas mangé depuis plusieurs heures
  • A de la fièvre
  • Souffre de vomissements en jet
  • Vomit et que la vomissure contient du sang ou a une apparence de marc de café
  • Montre des signes de douleur physique sévère
  • Vomit une fois dans la journée et continue de vomir le lendemain

Tous ces symptômes peuvent montrer la présence d'une maladie sérieuse, comme : une intoxication, un ulcère, une insuffisance rénale, une maladie hépatique, le parvovirus, etc.

Traitement

Lors de l'examen, le vétérinaire discute du type de vomissements que montre votre animal et pose des questions concernant les symptômes. Il cherche entre autres à savoir si l'animal vomit de la nourriture ou de la bile. On peut effectuer des analyses de sang afin d'examiner le fonctionnement des organes internes. L'imagerie numérique peu aider à observer la présence de corps étrangers dans l'estomac ou dans les intestins.

En fin de compte, le traitement dépend de la cause et peut comprendre le contrôle des vomissements à l'aide de médicaments. Dans certains cas, il peut être nécessaire d'hospitaliser le patient afin de l'hydrater adéquatement avec des fluides intraveineux. Quel que le diagnostic et le traitement, il faut surveiller l'animal une fois qu'on entame le traitement. Si des changements drastiques surviennent, il faut en informer le vétérinaire. Tenez-nous au courant de tous les changements dans l'état de santé de l'animal, qu'il soit positif ou négatif, et assurez-vous d'être présent à tous les rendez-vous jusqu'à ce que le problème s'estompe.

Il est important de noter que les aliments ci-dessous sont nuisibles pour la plupart des animaux de compagnie et peuvent causer des nausées, des vomissements et de la diarrhée :

  • Alcool.
  • Ciboulette.
  • Chocolat.
  • Noyaux/pépins de fruits.
  • Ail.
  • Raisins et raisins secs.
  • Lait ou autres produits laitiers.
  • Oignons.

Si vous avez des questions concernant les vomissements chez les animaux de compagnie, contactez-nous dès aujourd'hui.

Troubles de la vue

Troubles de la vue

Lorsqu'un animal souffre d'un trouble de la vue ou qu'il a de la difficulté à voir, la plupart des propriétaires le remarquent rapidement. Les symptômes sont habituellement assez visibles, ce qui permet au propriétaire de les remarquer immédiatement et de prendre rendez-vous pour un examen. La plupart des troubles de la vue sont héréditaires ou sont causés par un traumatisme. Lorsqu'on apporte les soins vétérinaires nécessaires, on peut généralement traiter ces troubles avec succès.

Symptômes des troubles de la vue chez les animaux de compagnie :


  • Maladresse
  • Difficulté à trouver les bols de nourriture et d'eau, ainsi que d'autres objets
  • Yeux enflés
  • Sécrétions provenant des yeux ou formation de croutes autour des yeux
  • Yeux fréquemment brillants, même dans un environnement bien éclairé
  • L'animal hésite lorsqu'il entre dans une pièce sombre ou lorsqu'il est dans un endroit qu'il ne connaît pas
  • L'animal a souvent les pupilles dilatées
  • Léthargie
  • L'animal se touche les yeux
  • Yeux rouges
  • Yeux larmoyants

Troubles de la vue courants

  • Cataractes - Le cristallin devient progressivement brouillé. Bien qu'il y ait des exceptions, les cataractes sont habituellement génétiques et n'apparaissent pas avant que l'animal soit âgé. 
  • Prolapse de la glande nictitante (Cherry eye) - a généralement l'apparence d'une boule rouge dans le coin de l'oeil. Doit être corrigé de façon chirurgicale.
  • Conjonctivite - Ressemble à la conjonctivite chez les humains. Les animaux ont les yeux enflés, rouges et qui grattent et peut y avoir présence de sécrétions.
  • Ulcère cornéen - c'est un petit trou qui se forme sur la surface du globe oculaire. Survient souvent suite à un traumas (objet qui a pu frotter sur l'oeil, coup de griffe, etc) et doit être traité rapidement avant de prendre trop d'ampleur.
  • Glaucome - Accumulation de liquide dans l'oeil causant une augmentation de la pression. Lorsqu'on ne traite pas le glaucome immédiatement chez un animal, il cause habituellement la cécité.
  • Kérato-conjonctivite sèche (KCS) - l'animal ne survient plus à produire assez de liquide pour bien lubrifier son oeil. Doit donc recevoir des traitements à vie pour maintenir une bonne hydratation.

Traitement

Lorsqu'on décèle un trouble de la vue chez un animal, on peut entreprendre différents traitements, dépendamment du diagnostic et de la sévérité du trouble. Certains troubles requièrent une intervention chirurgicale alors qu'on peut en traiter d'autres avec des onguents ou des gouttes ophtalmiques. Le vétérinaire détermine la méthode convenable selon le contexte. Si vous avez des questions concernant les différents traitements, n'hésitez pas à en poser lors de votre rendez-vous.